staff3 

Ce matin, je reçois encore un troisième coup de fil d'une boite (de communication je suppose); aujourd'hui aussi je ne retiens pas son nom tellement il est compliqué; il y a quelques jours, ils m'avaient déjà parlé d'une table ronde pour un débat autour d'un nouveau médicament, à prévoir dans quelques jours, comme je ne comprenais rien (tellement elle parlait rapidement et d'une façon stéréotypée avec le ton commercial que vous connaissez) je lui avais gentiment demandé de m'envoyer un Mail afin que je puisse assimiler leur projet au préalable.

Ils ne m'ont rien envoyé, par contre ils m'ont sollicités de nouveau ce matin encore par téléphone pour assister à cette fameuse table ronde tel jour à telle heure au sein d'un hôtel 4 ou 5 étoiles de la capitale (bien sûr il y aura probablement dîner ou cocktail etc...à suivre) et surtout ma présence sera "dédommagée" j'aime bien le choix du verbe, c'est comme si j'assistais à un Conseil d'administration moyennant un jeton de présence.

Quand vous êtes Médecin du Travail, vous êtes généralement surpris par de telles propositions parce que au sein de notre Spécialité nous ne sommes pas aussi intéressants commercialement parlant que des Médecins de libre pratique, puisque nous ne sommes pas prescripteurs de produits médicamenteux en général. Néanmoins j'étais pour une fois satisfait au début de notre entretien que l'on choisisse un Médecin du Travail pour donner son avis; à tout hasard je posais quand même la question qui tue : pourquoi m'avoir choisi moi et en qualité de Médecin du Travail; et la réponse fût on ne peut plus clair : le choix s'est fait à partir d'un listing (probablement au hasard) du Conseil de l'ordre (elle ne savait même pas quelle spécialité je représentais !). Par ailleurs et encore plus étonnant, il ne sera pas possible pour le moment de connaître le nom du produit ni celui du laboratoire concerné par ce fameux débat.

Bref, de mon propre point de vue c'est du n'importe quoi, je passe la main à des confrères en difficulté pour arrondir leur fin de mois et je décline poliment l'invitation.