Bilan_sanguin  En Tunisie, un grand nombre d'entreprises ayant de gros moyens financiers et s'investissant largement dans le domaine social, offrent à leurs employés des Bilans Sanguins Systématiques aux frais de la Médecine du Travail. La Périodicité de ces Bilans est laissée à la diligence du Médecin du Travail à tel point que pour certaines petites entreprises de 5 à 150 salariés, ces Bilans deviennent carrément Annuels au vu des possibilités pratiques et horaires du Médecin du Travail appelé à les mettre en place.

J'en ai déjà parlé longuement au cours de post précédents, ces Bilans Sanguins ne sont pas obligatoires, ne sont pas prévus par la Législation et ne constituent finalement qu'un avantage social parmi d'autres offert par l'employeur à ses salariés. La majorité des Médecins du Travail tolèrent cette pratique et s'investissent dans ce dépistage ou ce suivi systématique vu le bon nombre d'avantages recueillis par ces campagnes pour le suivi des pathologies chroniques en particulier : Diabète, risque cardio-vasculaire et HTA.

Il y a d'abord lieu de différencier Périodicité des Visites Médicales Périodiques prévues par la Législation et Périodicité des Bilans Sanguins Systématiques. Une Visite Périodique qu'elle soit simple ou entrant dans le cadre d'une Surveillance Médicale Spéciale (annuelle ou pluri-annuelle) ne doit pas systématiquement inclure un Bilan Sanguin sauf pour les cas prévus par la loi. Certes, les Pathologies Chroniques au vu de la Réglementation Tunisienne pourraient droit à un suivi médical spécial (généralement annuel) si l'on s'en tient au modèle de Fiche de SMS  prévu par un Arrété du Ministère des Affaires Sociales (bien que le Décret initial de 1968 réglementant la SMS ne le prévoit pas), mais n'obligent pas toutes à un Bilan sanguin standard. C'est finalement au Médecin du Travail de faire ses choix et d'établir des priorités à la fois médico-sociales et budgétaires pour en tirer le meilleur bénéfice pour les salariés et pour l'entreprise.

Aussi, je propose que les salariés exposés à un risque cardio-vasculaire élevé, diabétiques ou Hypertendus puissent bénéficier de ce Bilan Systématique de façon annuelle dans le cadre de leur Visite Médicale Spéciale Annuelle. Pour le reste du Personnel, une fréquence des Bilans Sanguins Systématiques variant entre 3 et 5 ans serait recommandée en fonction de l'âge du salarié et de la nature de son poste de travail. Ainsi des travailleurs de 40 ans et plus exposés à des conditions de travail difficiles (stress, charges de travail accrues, tensions internes ou externes continues ou RPS d'une façon générale) pourraient bénéficier d'un Bilan Sanguin Systématique tous les 3 ans afin d'évaluer leur état cardio-vasculaire (bilan complété d'un ECG ou au mieux d'un ECG d'effort). 

Concernant le choix du Bilan Sanguin, celui ci devrait être optimal, restreint et utile surtout, pour ne pas engendrer d'autres examens complémentaires excessifs ou illusoires et parfois agressifs sans raison valable. Les dosages enzymatiques spécifiques sont inutiles, VS et CRP sont également inutiles en dépistage systématique. Le dosage de PSA systématique pour les hommes de plus de 50 ans est abandonné sauf en cas de symptomatologie notable. J'opterai donc pour un Bilan Standard axé sur les risques cardio-vasculaires avec : Glycémie, Bilan Lipidique (cholestérol HDL/LDL, TG), Créatinémie, Transaminases. L'HbA1c (non systématique) demeure utile pour le suivi des Diabétiques et pourrait être proposée à ce titre pour certains salariés; cependant une NFS ne serait pas à mon avis indiquée de façon systématique sauf en cas d'orientation clinique.