beach   Ce billet n'a absolument rien de médical, mais il fallait absolument que je vous donne une idée de mes super vacances à Alcatraz. D'abord le lieu : la super carte postale de la station balnéaire la plus prisée en Tunisie, Hammamet Nord bien sûr parce que l'on peut profiter de la mer plus que que coté sud ou la station est un peu malmenée par le fameux port de Yasmine Hammamet. Un hôtel 4 ou 5 étoiles (je ne sais même pas) immense bref, on se croirait dans une grande usine avec du personnel partout, en blanc ou en bleu selon le degré dans le management. Tous les prisonnier (je veux dire les vacanciers, plus d'un millier d'après les responsables qui vous annoncent fièrement qu'ils sont "surbookés") ont un bracelet autour du poignet. Vous avez le devoir de boire et manger toute la journée de 6h30 du matin jusqu'à 21h30 (après débrouillez-vous si vous ne respectez pas le règlement des horaires d'Alcatraz); de toute façon à partir de minuit c'est l'extinction des lumières et la fermeture du bar et tous les prisonniers ont déjà rejoint leur cellule parce qu'il faut se lever tôt le matin, officiellement il y a un room service mais il n'est pas fonctionnel (cela ne sert à rien puisque tout le monde est censé dormir après minuit).

Mais quelle mouche m'a piqué pour aller prendre une semaine de vacances à Alcatraz, je ne connais même pas le petit déjeuner puisque je me levais tous les jours à 11h, après tout je suis en vacances ou non, pourquoi faudrait-il dormir tôt pour se lever tôt ? le soir je ramassais les miettes du buffet qui finissait à 21h puisque j'arrivais toujours en retard et à midi je ne pouvais pas prendre mon déjeuner puisqu'il fallait à cette heure la que je prenne mon café et un pseudo petit dej pour démarrer ma journée. Le soir je sortais avec ma voiture pour aller faire un tour à Hammamet histoire de boire un thé à la menthe, mon numéro d'immatriculation était soigneusement noté par la sécurité lorsque je quittais Alcatraz, et à mon retour la même sécurité pointait de nouveau sur son papier mon numéro de voiture presque pour me dire "est bien rentré".

Si vous n'avez pas votre bracelet à Alcatraz, vous seriez immédiatement entouré par au moins 3 ou 4 gorilles de la sécurité pour vous rappeler à l'ordre en particulier si vous êtes sur la plage; vous n'avez pas bien sûr le droit de recevoir quiconque étant en isolement pendant votre séjour y compris sur la plage qui reste le seul endroit ouvert sur le monde extérieur et où je passe le plus clair de mon temps pendant la journée et où il y a généralement le moins de monde possible. Le millier ou plus de prisonniers restant sont surtout concentrés autour de 4 ou 5 (ou plus) de piscines bondées avec une animation débile, un vacarme assourdissant et où règne sans partage la langue de Shakespeare. J'oubliais de vous rappeler qu'à Alcatraz, on ne mange et on ne boit que du "générique" : la plupart des boissons (sodas, bières) sont pressurisées "sans vraie pression", les alcools sont des copies de fabrication locale (histoire d'encourager l'économie nationale), les vins sont des 1er prix , et les volailles sont reines parmi les buffets. Vous pouvez bien sûr bénéficier d'un bon café "de marque" ou d'un alcool "connu" mais en dehors de la formule Alcatraz (je veux dire hors all inclusive et c'est payant bien évidemment); et puis surtout dans tous les cas vous vous faites servir tout seul : pas de service à table ni de boissons servies, il faut faire la queue partout et c'est le charme d'Alcatraz.

Bref, si l'on veut suivre à la lettre la "culture" d'Alcatraz, il faudra réserver une semaine de plus à votre retour de cet endroit pour des vacances afin de vous reposer de vos vacances à Alcatraz ! pour goûter à de vraies grasses matinées (sans bruit), boire et manger à votre guise, vous faire servir au bar ou à table et oublier toute forme d'agenda de vacances. Je n'ai pas bénéficié de cette option, puisque j'ai déjà repris mon travail; peut être l'année prochaine. En tout cas Alcatraz (le mien à Hammamet ou un tout autre dans le monde) reste un endroit très prisé par une certaine clientèle fidèle à ce concept (très intéressant pour les familles avec enfants en bas âge), pour les fervents d'animation en tout genre ou de musique assourdissante et pour tous ceux qui ne veulent pas dépenser un centime durant leur séjour. Pour ma part je préférerais un bon palace pour l'année prochaine (même pas une demi-pension) et je préserverais ma liberté et un repos absolu loin des "génériques" en tout genre.