Carpal_tunnel_syndrome

Je revois en consultation de pré-reprise du travail et en vue d'un Reclassement professionnel éventuel une salariée en arrêt maladie depuis quelques mois pour un syndrome du canal carpien opéré mais compliqué d'algodystrophie. Cette complication encore appelée algoneurodystrophie ou encore syndrome douloureux régional complexe (SDRC) est une pathologie imprévisible pouvant se déclencher généralement après un traumatisme plus ou moins grave (fracture, entorse, luxation) ou après une intervention chirurgicale osseuse ou articulaire, ce qui est le cas pour cette dame présentant un canal carpien récemment opéré.

Je lui avais délivré son Certificat Médical Initial (CMI) depuis 6 mois déjà et adressée à son Médecin Traitant pour la prise en charge thérapeutique et ses arrêts de travail. Une déclaration pour Maladie Professionnelle avait été effectuée en parallèle à la Caisse d'Assurance Maladie  selon les procédures en vigueur. Cette dame salariée du secteur Tertiaire (Activités de services 1)  effectue de la saisie de données sur écran d'ordinateur exclusivement depuis une vingtaine d'années et avait été convoquée il y a quelques jours seulement en commission médicale de la dite Caisse d'Assurance pour une éventuelle acceptation de son dossier dans un cadre de Maladie Professionnelle.

Les services compétents de la Caisse lui auraient expliqué que son dossier serait très probablement accepté du fait des complications algodystrophiques subies. Bizarre, bizarre ! les Tableaux de MP relatifs au Syndrome du canal carpien (n° 82 en Tunisie et n° 57 en France) et intéressant les affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures ne font allusion à aucune complication particulière pouvant conditionner ou confirmer une éventuelle réparation par ces tableaux. Existe-t-il à travers cette réflexion une volonté "médicale" ou "administrative" de ne prendre en charge que les syndromes de canal carpien compliqués vu le nombre de plus en plus important de déclarations ? J'espère de tout coeur que mes craintes soient infondées et que plus simplement ma patiente ait mal interprété la remarque des subordonnées du Médecin Conseil et ce d'autant plus qu'un autre dossier de canal carpien chez une dame effectuant de la saisie sur écran depuis de nombreuses années avait été classé sans suite dans le cadre d'une même requête en Maladie Professionnelle déposée quelques semaines auparavant auprès de la même dite Caisse.

Sur un plan médico-légal, tout syndrome du canal carpien en relation avec le travail et surtout dont les travaux effectués par le salarié font partie de la liste limitative des travaux susceptibles de provoquer cette maladie devra obligatoirement être réparé en respectant bien sûr les délais de prise en charge, qu'il y est complications ou pas c'est un tout autre problème.

A mon niveau en tout cas et rien que pour les années 2013 et 2014, je viens d'observer une recrudescence du nombre de syndromes du canal carpien chez des utilisateurs d'écran de visualisation en secteur tertiaire et ce malgré toutes les mesures préventives mises en place et toute la nouvelle technologie à orientation ergonomique adoptée. Il s'agit en majorité d'opérateurs de saisie en particulier (clavier et souris) du sexe féminin surtout et ayant en moyenne au moins entre 5 et 10 ans d'ancienneté dans la tâche. Une évaluation chiffrée est en cours de préparation et sera très probablement présentée à une prochaine rencontre scientifique ayant pour thème principal les TMS (Troubles Musculo-squelettiques).