docteur   Médecin Conseiller auprès de la Direction Générale pour les affaires médico-sociales : vous seriez sûrement tenté par le poste sur Tunis ou ailleurs ou peut être par les qualifications du terme du poste ? et bien concrètement vous ne serez que Médecin polyvalent, bon à tout faire : du préventif, du curatif, du contrôle et du conseil à tous les niveaux. Au Conseil de l'ordre vous serez officiellement classé Médecin Conseil en étant censé être Expert en quelque chose. Alors si vous êtes Médecin du Travail de formation, sachez que vous allez complètement dévier de votre vocation et vous allez faire du n'importe quoi.

Parce que conseiller exclusivement "le grand manitou" ou le chef d'entreprise, cela revient à faire ce qu'il vous demande et finalement il vous suggérera ce que vous devriez lui conseiller : contrôle médical en premier lieu, casser du syndicat en inventant de bonnes recettes pour contourner la législation et faire de la prévention juste pour la galerie en distribuant des bons d'analyse médicale aux plus méritants.

Hors de question de penser à faire agréer votre contrat en Médecine du Travail : légalement votre mission ne traduit rien en rapport avec la Santé au Travail et votre contrat sera de toute façon rejeté. A mon avis il s'agit de contrats "bidons" juste utiles pour l'employeur afin d'instrumentaliser les Médecins et pouvoir exiger d'eux tout type de sales besognes : une arnaque en d'autres termes à ne jamais accepter en ces termes. En effet ce jargon "médico-social" ne sert qu'à pouvoir ranger dans un même tiroir tout ce qui touche de prés ou de loin au coté social de la gestion des ressources humaines avec une connotation "péjorative" de santé au travail et de santé en général. L'employeur croit et espère avec de tels contrats être couvert vis à vis de la législation en Santé au Travail tout en profitant d'autres petits avantages offerts par le même Médecin pour soigner le personnel et déclarer haut et fort :"vous avez un Médecin à votre disposition sur place pour vous soigner", profiter également de contrôles médicaux à la demande (gratuitement puisque dans le cadre du même contrat), ce médecin pourra également jouer à l'assistante sociale le moment venu pour "s'enquérir" de l'état de santé d'un salarié à domicile ou conseiller le DRH à la rubrique des avantages sociaux.

Alors de grâce, n'acceptez plus ce genre de contrats "à choix multiples" et si vous devez opter pour le conseil, adoptez un contrat de Médecin Conseil relatif à une rubrique bien définie : l'expertise, le contrôle, la prévention etc... Vous pourriez toujours exercer du conseil en affaires médico-sociales cela reste quand même bien possible à la condition que les tâches de Médecine du Travail ainsi que de Médecine de Contrôle soient déjà prises en charge par leur médecin respectif.