AT  Toutes les données statistiques s'accordent à avancer que les Accidents de Trajet deviennent les plus fréquents et souvent les plus sérieux parmi les Accidents du Travail en Secteur Tertiaire de Prestations de Services (Activités de service) : En reprenant la courbe d'indice de fréquence des Accidents du Travail déjà publiée sur le Blog (ici) et relative à son évolution depuis 1994 pour une population de plus de 1000 salariés du Secteur Tertiaire (Activités de Service 1) et en y adjoignant les 2 dernières années 2011 et 2012, il est aisé de constater que la baisse de l'indice se poursuit et que la courbe des Accidents de Trajet se confond de plus en plus avec la courbe principale :

INDICE_DE_FREQUENCE_ACCIDENTS_DU_TRAVAIL_TERTIAIRE2012

Nous n'aborderons pour ce post que les Accidents du travail survenus sur les lieux du travail qui eux sont en baisse nette : Toujours pour cette même population citée plus haut en référence, les lésions encourues sont répertoriées comme suit : d'abord beaucoup de "bobologie" type contusions diverses et petites plaies ou éraflures (portés à la connaissance du service de médecine du travail mais très rarement déclarés à la CNAM), puis viennent les entorses (particulièrement de la cheville) généralement bénignes et enfin quelques fractures rares mais simples nécessitant un traitement orthopédique (en particulier la cheville également). Ce sont donc les membres inférieurs qui demeurent le siège principal de la plupart des Accidents sur les lieux du travail (près de 70 % pour notre étude) et le plus souvent soumis à une procédure de déclaration comme accidents du travail à la Caisse de Sécurité Sociale (CNAM).

Les circonstances de survenue sont souvent des chutes ou des traumatismes sur des marches d'escaliers au moment d'arriver ou au moment de quitter le lieu de travail. Les escaliers sont bien sûr différents d'un accident à un autre et l'on note qu'il s'agit plus fréquemment de quelques marches à parcourir (une mezzanine, un rez de chaussée surélevé, un dénivellement quelconque) beaucoup plus que de longs escaliers à monter ou à descendre.

A noter qu'aucun accident sur les lieux du travail grave n'a été enregistré sur la période considérée; les seuls accidents du travail graves ont été des accidents de trajet (accidents de la voie publique) et polytraumatismes plus souvent survenus à bord de véhicules personnels qu'en tant que piétons.