ONU

Je vous présente en premier lieu et simplement la procédure telle qu'elle avait été décrite sur le site officiel du BIT; la procédure de sélection du BIT se présente globalement de la manière suivante : Elle est rigoureuse et comporte plusieurs étapes: un premier examen et une première évaluation des dossiers de candidature par le Département des Ressources Humaines (L’unité de recrutement au sein de HR/TALENT); un second examen par les responsables hiérarchiques; puis la convocation des candidats pré-sélectionnés aux épreuves du Centre d’évaluation, à un entretien devant un jury technique et, de plus en plus souvent, à des épreuves écrites techniques. Le syndicat du personnel du BIT est également impliqué dans le processus et son rôle est codifié dans le Statut du personnel du BIT et dans l’accord collectif sur les procédures de recrutement et de gestion des effectifs (mars 2014).

Comme déjà décrit plus haut, les épreuves écrites techniques deviennent donc quasi systématiques et se positionnent au niveau de la procédure après la première présélection par le département des ressources humaines donc bien avant de se présenter devant un jury technique connu, reconnu et appréciable.

Si vous postulez en qualité d'expert senior, vous avez généralement plus de 20 ou parfois même 30 ans d'expérience professionnelle, se pose donc immédiatement le problème de quelle personne pourrait être habilitée à vous juger sur vos compétences techniques, d'autant plus qu'une large frange de ces experts est largement reconnue et identifiée à l'échelle internationale.

En matière de "Santé, Social, Travail" par exemple et si vous postulez à un poste de spécialiste technique par exemple, vous aurez droit lors des épreuves écrites à des questions très basiques normalement destinées à un niveau Bac + 3 ou + 4 en fin de cursus universitaire sans plus, complétées par 1 ou 2 questions techniques propres à l'OIT. Vous pouvez bien sûr être recalé lors de ces épreuves pour des raisons qui ne vous seront jamais signifiées et avec une évaluation (ou un score) qui ne sera également jamais porté à votre connaissance.

Avouons donc que la transparence n'est toujours pas de mise lors de ce type d'épreuves écrites et organisées "virtuellement", corrigées par des personnes qui ne vous ont été ni présentées ni même nommées. En définitive, vous pourriez avoir des réponses après votre candidature du type : "nous regrettons de vous informer que vous n'avez pas été sélectionné(e). Cette vacance a été clôturée par le transfert d'un(e) fonctionnaire interne du BIT au même grade en tenant compte du mérite de sa candidature en termes de mobilité" ou sinon du type : "we regret to inform you that you have not been successful in the written exam." c'est à dire que vous avez été recalé un à un "test d'évaluation des connaissances" alors que vous êtes dans la majorité des cas reconnu expert dans votre spécialité depuis des années; mais pourquoi ? difficile de le savoir ne serait-ce que pour rectifier le tir lors d'une prochaine sélection ou lors d'un nouveau test me le font savoir certains postulants; comme enfin vous ne pouvez avoir aucune réponse après votre test technique et attendre des mois durant pour rien parce qu'il fallait comprendre "logiquement" que vous n'aviez pas réussi votre test !

J'estime qu'il est tout à fait légitime de subir ces épreuves écrites techniques dans certains domaines ou même dans tous les domaines eu égard à l'importance du poste sollicité et de l'apport technique nécessaire à l'assumer; encore faut-il présenter les résultats de ces tests devant un jury reconnu pour le type de compétence sollicitée et se soumettre directement au jugement de ses pairs en toute clarté. les résultats de ce test serait alors dans la foulée présentés puis suivis d'un entretien devant le même jury spécialisé en la matière permettant ainsi de réellement apprécier les qualités ou défauts du postulant et ainsi de lui permettre de "comprendre" un éventuel rejet de sa candidature.

Pour ma part, je demeure convaincu que travailler pour les nations unis (OIT, BIT ou autres institutions) constitue une opportunité inégalable en terme d'expérience professionnelle et pour bien couronner sa carrière dans tous les domaines d'expertise technique. Il ne faut pas désespérer et postuler encore même face à des déconvenues parfois "frustrantes" ou mêmes "dévalorisantes"; les efforts seront de toute façon un jour récompensés par d’autres motifs de satisfaction induits par le travail à l’international et en particulier pour les nations Unis dans le cadre de l’appui au développement du travail décent dans le monde. La procédure de recrutement OIT est actuellement en pleine réforme, même le site "offre d'emplois" a été modifié en espérant qu'il pourra désormais répondre aux multiples interrogations des postulants aux multiples offres d'expertise.